R2 féminine : de la R3 à la R2, de nouveaux obstacles surmontés


Cette saison, l’équipe Senior féminine B fait ses débuts en R2. Retour sur les défis relevés par les joueuses de Patrick Maximin depuis la reprise.


Le 22 octobre dernier, l’équipe féminine de R2 s’est imposée 7-3 à domicile contre Drancy Jeanne d’Arc. Une victoire très attendue après un début de saison compliqué. Retour sur la manière dont les joueuses surmontent les défis qui se présentent à elles depuis la reprise.

DE NOUVEAUX DÉFIS EN DÉBUT DE SAISON


Alors qu’elle est montée en Régional 2 la saison passée, l’équipe brave aujourd’hui de tous nouveaux obstacles. Parmi eux, des inconvénients de circonstance, qui ont rendu l’entame de la saison d’autant plus compliquée. Pour Patrick, entraîneur principal, des difficultés organisationnelles ont débuté dès l’été :

Le début de saison a été compliqué parce qu’on a eu une reprise tardive. La majorité des joueuses a repris début septembre, avec seulement 4 entraînements avant le premier match

Pour le coach, le court temps de préparation a fortement impacté l’issue du premier match de la saison (0-5 contre l’ES Seixième). Mais les manques dans l’effectif n’étaient pas uniquement dûs aux vacances. En effet, depuis la saison dernière, deux joueuses ont été écartées des terrains pour blessure et deux autres ont quitté les terrains définitivement. L’équipe s’est retrouvée amputée d’une partie de sa défense…

Avec la montée en R2, on sent un gros changement de niveau. Mais si on avait notre effectif de l’an dernier au complet, on jouerait les deux premières places du classement

Bien qu’en partie remanié, l’effectif présente pourtant de nouveaux atouts.

SURMONTER LES OBSTACLES ENEMBLE


Malgré les difficultés, un travail de recrutement efficace a été mis en place. Évidemment, plusieurs joueuses venant d’équipes de R3 ou de District 1 ont intégré le club pour renforcer l’équipe. Pour le coach, leur expérience dans des championnats moins élevés n’est pas un problème :

Il faut leur laisser le temps de s’adapter et après ça ira.

Patience, donc…


Mais une grande partie de la solution se trouvait déjà dans le club. En effet, plusieurs joueuses des équipes U18 ou de l’équipe Senior R1 du FC Fleury 91 rejoignent l’effectif pour renforcer les rangs en matchs de championnat.

Des passerelles existent entre R1 et R2 quand c’est possible, et quand il y en a besoin

Patrick se félicite de la complémentarité entre les équipes du club qui peuvent se soutenir. Pour les U18, c’est l’opportunité de découvrir un nouveau championnat, dans lequel elles seront bientôt amenées à jouer à temps plein. Pour les joueuses de l’équipe A, renforcer la R2 leur permet de gagner du temps de jeu.


Pour garder un groupe homogène malgré un renouvellement important de joueuses, elles ont bénéficié de moments privilégiés pour apprendre à mieux se connaitre. En effet, quelques matchs amicaux ont été organisés pour intégrer les nouvelles recrues et les joueuses qui reviennent (enfin) de blessure. Un voyage à Reims avec l’ensemble de l’équipe a même été organisé pour disputer un match amical en mode cohésion de groupe.

Il y a un bon état d’esprit, les nouvelles s’intègrent. Ça se passse bien !

Malgré une défaite face au CA Paris 14 (R1) en Coupe de France samedi dernier, Patrick reste confiant. Il a un objectif pour son équipe de choc cette saison : se retrouver dans les 5 premiers. Le prochain match de championnat face au PUC II, le 12 novembre, sera une nouvelle occasion de prouver la force de cette équipe.