ITW : Olivier Malfroid, responsable des jeunes


Découvrez l'interview du responsable des jeunes de la section masculine du FC Fleury 91, Olivier Malfroid.

Peux-tu revenir en profondeur sur ton expérience dans le monde du football ?


Mon expérience dans le football en tant que joueur a démarré à Ballancourt FC. Après six ans chez ce dernier, j'ai rejoint l'ES Viry-Châtillon où j'ai passé douze années, avant de rejoindre Versailles FC pour une saison, puis le CS Brétigny où j'ai pu évoluer deux ans en tant que joueur. J'ai appris à grandir dans ce sport et à évoluer grâce à mes différents entraîneurs en équipes jeunes comme en seniors. Je vais en citer quelques-uns, à commencer par Maurice Madiba, qui a été le coach grâce à qui j'ai pu jouer rapidement en seniors avant qu'André Guesdon (Ex-Bastia, finaliste de la coupe UEFA 1978) puisse me donner la chance de jouer à l'âge de 17 ans, en 3e division. Ensuite, mon expérience a pu s'enrichir à travers un entraîneur plus offensif, Patrick Gonfalone, qui fût ensuite sélectionneur des équipes de France jeunes. Puis pour parler d'un dernier, Bernard Touret, un homme très bon dans le coaching motivationnel.


Du côté de mon expérience d'entraîneur, j'ai endossé un peu par hasard, à 28 ans seulement, le rôle de coach de l'équipe première de Brétigny. En effet, mon expérience en tant que joueur et professeur d'EPS en amont m'a propulsé à cette première année enrichissante qui s'est malheureusement soldée par une descente à l'étage inférieur. J'ai bien plus appris lors de cet échec que lors des trois montées réalisées par la suite, qui ont permis au CS Brétigny d'être de nouveau au plus haut niveau régionale, en DH (R1).


Alors que j'allais signer dans un autre club, le président du FC Fleury 91, Pascal Bovis, m'a contacté en mai 2004, il a su me convaincre sur un projet à long terme. J'ai commencé à prendre les rênes de l'équipe première durant deux saisons, mais après la montée en DSR (R2), le président m'a nommé manager général pour essayer d'améliorer la structure jeunes qui commençait à prendre son essor grâce notamment à Robert Fortems et Marc Charamon. J'ai, par la suite, été nommé responsable des jeunes pour me spécialiser encore sur ce secteur qui avait pris beaucoup d'ampleur. Les formations en STAPS pour être professeur d'EPS ainsi que celles au District de l'Essonne et à la Ligue de Paris Île-de-France, m'ont beaucoup apporté.


Peux-tu nous décrire un peu plus ton arrivée à Fleury ?


Comme je l'ai indiqué précédemment, mon arrivée au club de Fleury s'est fait suite à l'appel de M. Bovis qui m'a contacté en 2004 pour remplacer à ce moment-là, Christophe Prudhon, entraîneur de l'équipe fanion. Je connaissais en vérité très peu le club, mais le projet m'a séduit et certaines personnes comme Yann Fontaine avec qui j'avais joué à Viry-Châtillon, ont fini par me convaincre totalement.


Quelles sont les différentes tâches que composent ton poste de responsable des jeunes ?


Dans un premier temps, ce rôle consiste à créer un organigramme sportif cohérent avec tout ce que cela comporte, avant de le proposer au bureau directeur. Ensuite, il faut veiller au respect de la politique sportive du club par tous les éducateurs. Pour cela, il faut être en relation constante avec les responsables des catégories. J'en profite d'ailleurs pour saluer l'énorme travail réalisé par Mourade Chekroune en école de foot, Mourad Jalliti avec les U10-U11, Alain Cercley avec les U12-U13 critériums ainsi qu'avec l'école de foot ou encore Ronan Lebret en Préformation. La communication doit être constante avec le secteur administratif, le responsable du matériel et la cellule de communication. Nos échanges permettent d'informer le président et le comité directeur lors des réunions et vice versa. Pour moi, l'objectif est d'essayer de mettre les éducateurs dans les meilleures conditions lors des entraînements et lors des matchs, pour que les jeunes joueurs puissent prendre du plaisir, s'épanouir, et bien sûr progresser individuellement et collectivement.


Mon rôle est également de veiller à avoir des éducateurs les plus formés possible pour permettre d'obtenir, ce que je disais précédemment, mais aussi de faire passer des valeurs éducatives comme les PEF proposés par la Ligue et le District (respect de l'environnement, des autres, hygiène/santé, citoyenneté, solidarité, tolérance...). Ces formations sont réalisées dans les structures précédentes mais aussi en interne pour optimiser la formation du joueur via les éducateurs.


Pour poursuivre dans mon secteur, le week-end, il faut veiller à gérer les déplacements et les matchs à domicile pour nos joueurs comme pour nos adversaires et bien sûr nos arbitres du club. Pour cela, je remercie par ailleurs les bénévoles ; la sécurité et la buvette ainsi que les parents accompagnateurs. J'essaie d'aider au mieux les éducateurs avant et pendant les rencontres pour le côté sportif en étant parfois avec eux ou en allant superviser des matchs de futurs adversaires. Une communication internet est fréquente avec le président, Pascal Bovis et le vice-président, Raymond Goessens.


Depuis ton arrivée en 2004, quels sont les moments les plus forts que tu as vécus au club ?


Je commencerai par le présent, car cette pandémie aura des conséquences humaines et financières, ce qui est un moment fortement difficile à traverser. Pour des moments joyeux, je ne peux pas oublier la montée en DSR de l'équipe première de Fleury en tant qu'entraîneur, avec mon adjoint Pierre-Jean Ponçot, et un groupe de joueurs exceptionnels (Joël Bakadal, Gaston Mbélizi, Freddy Moncet, Max Zubeli, Franc Cagnatti, Serge Oliveira, Pascal Liévin, David Gueganton, Philippe Dos Santos, Yann Fontaine, Guillaume Hernandez, Nicolas Delandre, Franck Hardiagon, Fabien Lenfant, Iro Mondouho, Karim Ragoub, George Ngoma, Raphaël Zuili, Jean-Luc Dia...), qui enchaîneront d'ailleurs sur une montée en Division d'Honneur (R1), l'année suivante.


En tant que manager général, ça a été l'année 2011 avec quatre montées (seniors / jeunes) et la fête de tout un club en fin d'année. En tant que responsable des jeunes, ce fût bien évidemment l'historique montée des U19 d'Habib Boumezoued, épaulé par Daouda Barry, en National avec un superbe groupe (Laudraie, Maxime, Salah, Jonathan, Allam, Sélim, Idrissa, Bouba, Yousouf, Stéphane, Joffrey, Florian, Kévin...). Enfin je ne peux résister au moment fort en émotion lorsque j'ai vu pleurer Marc Charamon, responsable des jeunes avec moi pendant plusieurs années, lors de la montée des U15 B en D1, qui voulait dire beaucoup de choses pour lui.


Arrêtée prématurément, que penses-tu de cette saison 19/20 chez la préformation et la formation ?


La saison 19/20 a été courte mais riche en émotions. Les affrontements contre les clubs professionnels et la visite de leurs installations pour les 12, 13, 14, 15 ou encore 18, à Angers, Amiens, Auxerre, Dijon, Reims, Rennes, Troyes... ainsi que pour nos brillants U9, le prestigieux déplacement à Manchester City pendant plusieurs jours, ont été des moments forts pour le club.


Le bilan est positif car nous avons encore augmenté le nombre de licenciés pour arriver à 1 148 (garçons / filles). Concernant la préformation, les résultats sont positifs, plusieurs joueurs ont réalisé des essais dans des structures professionnelles, et l'ensemble des joueurs ont progressé pour hisser nos équipes A et B jusqu'en demi-finale du challenge 91 (arrêtée suite au virus). Le travail de l'ensemble des éducateurs est à féliciter. Évidemment, nous retiendrons la première place de l'équipe U14 A de Jayson Malonga qui permet de retrouver le championnat Régional 1, ainsi que la première place des U15 Régionaux de Florent Descharmes. J'en profite pour féliciter nos jeunes (Louis, Jean-Edouard, Corneille, Warren, Richard, Abdoulaye, Emmanuel, Issa, Noah, Luan, Emric, Louis Hugo, Djayson, Ilann, Tydjan... Louis, Thomas, Ilan, Enzo, Amine, Noah, Rwan, Matthieu, Ilyes, Eden, Rayan, David, Medhi, Alexandre, Malang, Emeran, Madi, Eduardo, Lucas, Julien, Younes, Benjamin, Besong...), et les coachs ; Jayson Malonga, Nelson Maxwell, Alexis Zanini, Florent Descharmes, Mamady Traoré. Sans oublier, les coachs des équipes réserves U14 (Johan Gareau, Christophe Vandeweege, Christophe Verdete et Pedro Arantes) qui ont forcément un peu participé à la réussite de ces équipes. Et pour finir, merci à Ronan Lebret, responsable de la préformation, pour le travail effectué.


J'ai tenu à essayer de nommer un maximum de joueurs car malheureusement la pandémie n'a pas permis au Président et à moi-même de les féliciter pour cette saison. VRAIMENT, BRAVO !


Concernant la formation, nous terminons second en U16 D1, septième en U16 R1, 10e en U17 Régionaux, cinquième en U18 R3 et troisième en U18 R1. C'est un bilan globalement positif en termes de résultats d'autant plus que sur le plan individuel, deux joueurs U18 signent dans un club professionnel (Mathis au Clermont Foot et Randy à Amiens SC), ainsi qu'un autre Randy à l'US Orléans (Ex-Fleury U14-U15) qui s'entraînait avec le groupe U18 R1 de Mourad Jalliti. Plusieurs U16 ont été supervisés ou ont réalisé des essais dans des clubs professionnels et continueront d'être suivi. Je félicite l'ensemble des éducateurs, joueurs, dirigeants, bénévoles et personnels administratifs, qui ont permis d'obtenir de tels résultats, continuellement dans la progression.


Pour terminer, que souhaites-tu sportivement à venir pour les équipes jeunes du club sur le court et moyen terme ?


Nous allons tenter d'augmenter la pratique en créant une académie qui permettra aux joueurs de U8 à U13 de se perfectionner en individualisant plus le travail. Je souhaite donner de bonnes conditions d'entraînements à un maximum de joueurs afin qu'ils puissent s'épanouir et prendre du plaisir quel que soit le niveau du jeune, et l'équipe pour laquelle il jouera.


Concernant les résultats, nous essayerons de faire au mieux en donnant toujours le meilleur de nous-même, bien que nous sachions que ce sera difficile (peu de clubs ont toutes leurs équipes jeunes engagées au plus haut niveau régional et au plus haut niveau départemental pour leurs équipes B, voire plus haut en U18). À moyen terme, je souhaiterai bien sûr retrouver le niveau National pour la formation, nous travaillons pour cela.


Je te remercie, Olivier, pour cette interview passionnante et enrichissante. À très vite sur les terrains !

logo-sm_2x (1).png
Logo_coeur-d'essonne.png
Logo_Essonne.png
Logo_-ile-de-france.png

© 2020/2021 FC Fleury 91 - Tous droits réservés  | Mentions Légales  | CGU  | Cookies | CGV